Mutualité Française Lorraine

Les Français et leur vue : les conclusions

Publié le 18 Août 2017 sur www.frequenceoptic.fr

Trois semaines durant, dans 6 villes en France, le verrier a sillonné les routes avec un camion-restaurant dans le cadre d'une campagne de dépistages visuels gratuits : le Vision Tour. Les données récoltées à cette occasion montrent une inconscience et une négligence des Français en matière de préservation de leur capital visuel.

En mars dernier, à travers un food truck itinérant à ses couleurs, les équipes Nikon sont allées à la rencontre des Français pour "sensibiliser la population à l’importance du dépistage visuel et transmettre à chacun les bons réflexes pour prendre soin de sa vue et corriger sa vision si nécessaire".

De Lille à Marseille et de Nantes à Metz, le verrier a procédé à des tests visuels sur plus de 2 000 personnes.  Les conclusions que Nikon tire aujourd'hui de cette expérience sont "quelque peu alarmantes". Parmi les 2012 personnes qui se sont prêtées à un test de la vue, la moitié a obtenu un résultat laissant penser que leur vision n'est pas optimale. "56% des testés portaient des lunettes, dont plus de la moitié n'avait pas une correction adaptée ! Selon une étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques_NDLR) parue en 2014, près d’1 Français sur 2 âgé de 20 à 40 ans déclarait avoir un problème de vue. Or, parmi les 2012 personnes testées lors du Vision Tour, Nikon a constaté qu’ils seraient entre 64 et 69 % à présenter un trouble de la vision", réajuste-t-on chez le verrier. Manifestement, beaucoup de gens évaluent donc mal la qualité de leur vision, en la surestimant.

Autre constat inquiétant formulé par Nikon pendant cette campagne de prévention sur le terrain : il y a visiblement une négligence dans le suivi ophtalmologique des Français. Toujours parmi les personnes testées par Nikon pendant le Vision Tour, 30 % ne bénéficiaient pas d’un suivi régulier. Et le verrier de préciser les données recueillies sur place : "17% n’ont pas consulté depuis au moins 5 ans, alors qu’il est conseillé de faire vérifier sa vue régulièrement, en moyenne tous les 3 ans (chaque année pour les myopes), et 13 % n’ont jamais vu de professionnel de la vue. Plus inquiétant, 24% des 10-18 ans n’ont jamais consulté un ophtalmo, alors que la vue est un sens indispensable au bon développement des capacités intellectuelles chez les jeunes. Les défauts visuels ont très souvent un impact négatif sur la réussite scolaire et l’évolution sociale de l’enfant".

Pour bénéficier d'un dépistage visuel* gratuit, prenez rendez-vous auprès de l'opticien le plus proche de chez vous,

Pour accéder à la liste, cliquez !

* Bilan à but non médical réservé aux personnes âgées de plus de 16 ans