ESAD

Présentation ESAD

Les ESA (Equipe Spécialisée de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées) ont  été crées dans le cadre du plan Alzheimer 2008-2012.


Présentation ESAD UTML

Notre service a ouvert en décembre 2010. C’est l’un des services de l‘UTML : Union Territoriale Mutualiste Lorraine.

Public

Nous intervenons uniquement au domicile des personnes pour lesquelles un diagnostic a été posé : diagnostic de maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées (maladie à Corps de Lewy, démence fronto-temporale, démence vasculaire, démence mixte.)

Il n’y a pas de conditions d’âge minimum pour la personne prise en charge.

Intervention de l’ESAD normalement en stade débutant de la maladie : stade léger à modéré (au regard du cahier des charges).

Objectifs

L’objectif général de nos interventions est de favoriser le maintien à domicile de la personne malade et que ce maintien soit le plus adapté possible, en sollicitant les capacités restantes de cette personne.

Notre préoccupation principale est, qu’une fois la prise en charge terminée, le patient et son aidant puissent s’être appropriés des outils, une stratégie, une manière de faire pour pallier aux difficultés du quotidien.

Il est important qu’une forme de « relais » de l’accompagnement soit mis en place :

  • Par exemple, l’aidant a compris l’importance de ne pas faire à la place de son proche, de le solliciter dans les actes du quotidien : laisser le patient mettre la table, laver la vaisselle, participer à la confection du repas (éplucher les légumes)…
  • Où l’aidant et l’aidé ont accepté une aide à la toilette par une auxiliaire de vie à domicile, ce qui permet un soulagement de l’aidant.

Dans le cadre de la mise en place d’une auxiliaire de vie en fin de notre prise en charge, il est essentiel qu’au moins 1 séance de relais entre l’intervenant de l’ESAD

Missions principales

Proposer des exercices de sollicitation mnésique et cognitive que le proche peut refaire avec lui par la suite : par exemple : mots codés, mots fléchés, exercices papier-crayon.

Redonner envie à la personne de retrouver une activité chez lui : art-thérapie ( coloriage pour adulte, mandala), jeux de sociétés (dominos, triominos), jeux sur tablette tactile, tricot/couture ou une activité sociale à l’extérieur du domicile : participation aux activités de FA88 (café mémoire…), utilisation de l’ordinateur pour correspondance, ouverture sur Internet, réintégrer un club (MJC, club des ainés…)

Mettre en place de repères spatiaux dans la maison par un système d ‘images, d’affiches,  de photos sur les portes pour différencier les pièces de la maison ; étiquettes sur les portes de placard pour ranger la vaisselle,  étiquetage du jardin par le fils d’ un patient qui arrachait soit disant « de la mauvaise herbe ».

Mettre en place des stratégies palliatives pour le repérage temporel : utilisation d’un calendrier, d’un agenda, horloge « en français » (Orium®)

Faire un bilan dans les activités de la vie quotidienne : toilette/habillage, confection des repas puis mise en place de stratégies palliatives si nécessaire : portage des repas, aide toilette adaptée, avec relai AVS.

Conseiller sur l’aménagement du domicile via l’ergothérapeute : par exemple : conseils sur la pose de barre d’appui, choix tabouret de douche ou d’une planche de bain voire projet de réaménagement complet de la salle de bain, en collaboration avec l’ergothérapeute du CG88.

Accompagner le sujet dans l’achat et l‘apprentissage de l’utilisation d’un nouvel appareil électroménager : micro ondes pour une personne seule qui réchauffe les plats préparés, utilisation de la plaque vitrocéramique…

Aider à l’utilisation d’un tél portable, de la Téléalarme, d’un ordinateur : établissement d’une procédure pour que la personne puisse être autonome dans l’utilisation de ces outils.

Stimulations fonctionnelle et sensorielle : balades, dégustation de fruits sur l’arbre, observation de la nature, écoute du chant des oiseaux…

Accompagner l’aidant et l’aidé dans l’amélioration de la qualité de leur relation, en retrouvant une activité commune par exemple (triominos, marche (guide de circuits adaptés), atelier cuisine) ou en aidant l’aidant à mieux comprendre la maladie (être patient, ne pas contrarier la personne malade mais changer de sujet…)

Aider le patient à trouver des moments d’apaisement : relaxation, technique du toucher-massage…

C’est aussi apporter un soutien aux aidants : écoute, aide à l’accompagnement de l’aidé, informations, orientation vers un groupe de soutien, de paroles via les CLICS ou FA88

Informer l’aidant sur les aides à domicile possible (aide soins corporels, heures de garde…), sur les structures d’accueil existantes : les accueils de jour, les après-midis conviviaux à FA88, les consultations d’aide aux aidants…

Financement

Les séances sont financées intégralement par l’Assurance Maladie dans le cadre d’un forfait annuel attribué aux ESA (donc demande d’une copie de l’attestation de la carte vitale en début de prise en charge).